CÉRÉMONIE DE PASSATION DE CHARGE A LA CNSS : Berthe Brigitte Magloire Ouédraogo/Valmedé passe le témoin à Lassané Savadogo

vendredi 1er juillet 2016

Quatorze jours après sa nomination par le conseil des ministres à la tête de la CNSS, Monsieur Lassané Savadogo est installé officiellement, le mercredi 25 mai 2016. C’est la salle du Conseil d’administration de la CNSS qui a servi de cadre à cet évènement auquel collègues, parents, amis et connaissances ont assisté.
Il est 10h et la salle du Conseil d’administration est bondée de monde. La cérémonie officielle de passation de charge entre Mme Berthe Brigitte M. Ouédraogo et M. Lassané Savadogo nommé en conseil des ministres, le mercredi 11 mai 2016, en est la cause. La manifestation a été présidée par M. Koudbi Sinaré, Secrétaire général du Ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, représentant le ministre.

Après une brève introduction, le SG tiendra à féliciter la DG sortante. Il dira que l’organisation du 60ème anniversaire et de la visite médicale annuelle gratuite au profit des retraités conjointement avec la CARFO sont à mettre à l’actif de celle-ci.

Mme Berthe Ouédraogo dans son allocution tiendra d’abord à féliciter son successeur pour sa nomination à ce poste, avant de remercier ses désormais ex-collaborateurs pour l’accompagnement dont elle a bénéficié tout au long de sa période de gestion. Elle a saisi l’occasion pour faire un bilan succinct de ses 15 mois passés à la tête de la CNSS.

Sur le bilan financier, 67 178 375 46 F CFA ont été collectés de mars à décembre 2015 au titre des cotisations sociales, contre une prévision de 75 668 941 488 F CFA soit un taux de réalisation de 88,78%. Elle a aussi relevé la mise en œuvre de l’opération « gros débiteurs » qui a permis d’engranger 538 000 000 F CFA à la date du 31 janvier 2016, sur un échantillon de 104 employeurs. Toute chose qui permet à la CNSS d’assurer sereinement sa mission de gestionnaire du régime de sécurité sociale. Selon elle, au moment où elle quitte l’institution, la CNSS jouit d’une santé financière relativement saine.

Au titre des projets en cours, elle mentionnera l’étude sur la mise en place d’un schéma directeur informatique, la relecture du manuel de procédure et l’accélération du processus de bancarisation. Elle terminera en faisant un clin d’œil à son successeur sur les biens de la CNSS en souffrance tels les villas construites sur la route de Yako, qui ne trouvent pas preneur, et de l’immeuble R+3 du Centre de formation professionnelle de Kilwin inoccupé depuis des années. « L’amélioration des conditions de travail reste un défi à relever. Tournez surtout votre regard vers les travailleurs des régions » conclura-t-elle.

Quant au DG entrant, l’administration étant une continuité, il a promis de poursuivre les œuvres déjà entamées par son prédécesseur. Pour lui, la loyauté, l’efficacité et le professionnalisme seront les maîtres mots de sa gestion. Il promet travailler avec toutes les entités de la CNSS pour la prospérité de la maison commune.

Il convient de noter que le tripartisme a été visible à cette cérémonie. En effet, l’Etat, le patronat, les syndicats étaient bien représentés. L’Amicale des Femmes de la Sécurité Sociale du Burkina (AFSSB) a saisi l’occasion pour remettre un présent à la DG sortante en guise d’au revoir. Pour le nouveau DG, ce fut les pagnes aux couleurs du 60ème anniversaire de la CNSS qui lui ont été remis en guise de cadeau de bienvenue.