CENTRE DE FORMATION DES JEUNES FILLES DU SPAS/CNSS : La 35ème cohorte apte à exercer le métier de la coupe couture 

lundi 18 juillet 2016

La Caisse Nationale de Sécurité Sociale à travers son service de promotion des assurés sociaux SPAS, a organisé le jeudi 07 juillet 2016, une cérémonie de clôture de l’année scolaire 2015-2016 du centre de formation des jeunes filles en coupe couture. C’était en présence du Secrétaire général de la CNSS représentant le Directeur général et de nombreux responsables de l’institution. C’est un secret de polichinelle de dire que bon nombre de filles n’ont pas la chance d’aller à l’école. Et parmi celles qui y vont, très peu arrivent à poursuivre des études supérieures pour diverses raisons. En effet, le taux de scolarisation est de 65.7% pour les garçons et de 54.5% pour les filles selon l’Unicef.

Consciente des multiples conséquences du phénomène, la CNSS, dans le cadre de son action sanitaire et sociale, a créé des Services de Promotion des Assurés Sociaux (SPAS) à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso. Au-delà des activités d’appui et de soutien aux nécessiteux, ces centres constituent des pôles d’excellence pour la formation en tissage-teinture et en coupe-couture au profit des jeunes filles déscolarisées.

Le jeudi 07 juillet 2016 a été la date retenue par les responsables du SPAS/Ouaga pour marquer la fin de l’année scolaire 2015-2016 et la sortie de la 35ème promotion des élèves en fin de formation en coupe-couture.

Pour Mlle Gertrude Ouédraogo porte-parole des élèves, l’insertion professionnelle reste le sujet de préoccupation des jeunes filles en fin de formation : « Ouvrir un atelier sera-t-il une réalité ? » et de fonder son espoir sur l’action salvatrice de la CNSS qui, comme en guise de réponse, a offert à cette occasion des kits d’installation composés de machines à coudre, d’accessoires de couture et de matériels didactiques.

Mme Aminata Ouédraogo/ Amadou, Responsable du SPAS/Ouaga présentera les résultats de l’année du centre : sur 25 élèves inscrites en première année, 03 ont abandonné et les 22 autres passent en classe supérieure. Les 13 élèves de la 2ème année passent toutes en 3ème année. Enfin, sur 20 filles présentées au Certificat de qualification professionnelle (CQP), 14 ont été admises. En guise de perspective, elle a souhaité l’ouverture d’une filière coiffure en remplacement de la filière tissage-teinture.

« N’ayez pas peur de l’échec car elle fait partie de la vie professionnelle ; le savoir être est aussi important que le savoir faire ; ne perdez pas votre curiosité ; aimez ce que vous faites car c’est un facteur d’épanouissement. Oser apprendre, innover, positiver », tels sont les conseils du parrain Dr Jean Paul Ouédraogo, par ailleurs directeur de la Prévention à la CNSS, à l’endroit de ses filleules.

Quant à M. Célestin Yanogo, SG représentant le DG, il a félicité les élèves et remercié les encadreurs pour leur dévouement au travail.

Une visite d’exposition et une photo de famille ont mis fin à cette sympathique cérémonie.