JOURNÉE MONDIALE CONTRE L’HÉPATITE : Message du Directeur de la Prévention, Dr Jean Paul OUÉDRAOGO

mercredi 27 juillet 2016

La Journée mondiale contre l’hépatite célébrée ce 28 juillet 2016, est l’occasion d’intensifier les efforts nationaux et internationaux contre cette maladie et d’inviter instamment les partenaires et les États membres à soutenir le lancement de la première stratégie mondiale du secteur de la santé contre l’hépatite virale, 2016-2021, qui a été approuvée lors de la 69ème Assemblée Mondiale de la Santé en mai 2016 (OMS).

Cette nouvelle stratégie introduit les premières cibles mondiales définies contre l’hépatite virale : réduction de 30% du nombre des nouveaux cas d’hépatite B et d’hépatite C, et réduction de 10% de la mortalité d’ici 2020.

Les principales méthodes employées consisteront à étendre les programmes de vaccination contre l’hépatite B ; à mettre l’accent sur la prévention de la transmission mère-enfant de l’hépatite B ; à améliorer la sécurité des injections, des transfusions et des actes chirurgicaux ; à instaurer des services de « réduction des effets nocifs » à l’intention des personnes s’injectant des drogues ; et à améliorer l’accès au diagnostic et au traitement de l’hépatite B et de l’hépatite C.

L’hépatite est une infection hépatique très contagieuse et potentiellement mortelle.

Environ 240 millions de personnes souffrent d’une infection par le virus de l’hépatite B et 1 400 000 personnes en meurent chaque année dans le monde (OMS).

Au Burkina Faso 8% de la population est atteinte par l’hépatite B contre 1 à 2% pour l’hépatite C (Etudes). Notre pays est reconnu par l’OMS comme un pays de forte prévalence pour l’hépatite B.

80% des cancers du foie sont causés par cette infection (OMS).

Pourtant un vaccin efficace existe aujourd’hui pour l’hépatite B.

En cas d’infection des traitements efficaces et un suivi existent également pour les hépatites B et C.
 
Pourquoi attendre ???

Faisons-nous dépister aujourd’hui à la SMI/CNSS Ouagadougou et Bobo-Dioulasso à mille (1 000) francs CFA.

Faisons-nous vacciner aujourd’hui à la SMI/CNSS Ouagadougou et Bobo à sept mille (7 000) francs CFA.

Le dépistage existe dans les CHU, CHR et CMA et dans la plupart des laboratoires d’analyse médicales.

Tous unis contre les hépatites B et C !
 
N.B. Les services SMI de la CNSS se tiennent à votre disposition pour toute information complémentaire.