PAIEMENT DES ALLOCATIONS FAMILIALES : La CNSS et ses partenaires parlent le même langage

mercredi 7 décembre 2016

La salle du Conseil d’Administration a abrité ce vendredi 2 septembre 2016, une cérémonie de signature de convention de paiement des allocations familiales entre la CNSS et des entreprises. Objectif : permettre à ces dernières de payer elles-mêmes lesdites allocations à leurs employés dans leur lieu de travail.

Comment éviter les longues heures d’absence des travailleurs pendant les heures de service pour des raisons de perception des allocations familiales aux guichets la CNSS ? C’est pour résoudre cette question que des entreprises notamment la LONAB, la Clinique les GENÊTS, la Banque Atlantique, la Confiserie Biscuiterie du Faso COBUFA, et le Centre de Tri Toum Song Taaba ont approché la CNSS dans un esprit de partenariat dans ce sens.

Et la cérémonie de ce matin marque le couronnement de cette démarche entamée depuis 2014. Désormais, il sera possible pour ces entreprises de payer elles-mêmes les allocations familiales à leurs employés au sein même de leurs structures. Mais quelle est l’intérêt de la signature d’une telle convention ?

Si la CNSS est favorable à ce type de partenariat après que plusieurs entreprises aient souhaité sa concrétisation, c’est qu’il est autorisé par la loi et présente également des avantages certains pour les parties impliquées.

En effet, la possibilité de transfert de paiement est rendue légale par la loi N°015-2016/AN en son article 42 qui stipule que l’EPPS peut confier aux employeurs, le service des prestations familiales, dues aux travailleurs qui sont à leur service. Ce qui ne libère pas l’employeur de son devoir de verser régulièrement à la CNSS, les cotisations sociales de ses employés.

Quant à l’intérêt de la signature d’une telle convention, toutes les parties s’en réjouissent du moment qu’elle contribue à l’amélioration de la productivité des entreprises. C’est en ce sens que Mme Ramata Hamani, responsable des ressources humaines de la Confiserie Biscuiterie du Faso, et signataire affirme : « cette signature traduit l’exaucement d’un vœu qui nous était cher. Cela permettra à nos travailleurs d’être moins exposés aux accidents de trajet et d’éviter les longs temps d’attende devant les guichets de la CNSS ».

Engagée à moderniser le paiement de ses prestations, cette convention est une bouffée d’oxygène pour la CNSS, en ce sens qu’elle permettra de désengorger ses guichets, de diminuer le volume de travail des caissiers tout en fluidifiant les services, dira le DG, Lassané Savadogo. A la question de savoir si la CNSS compte poursuivre ses partenariats avec d’autres entreprises, le DG répond : « nous ne sommes pas à notre premier geste et je formule le vœu que la cérémonie d’aujourd’hui ne soit pas non plus la dernière » avant de préciser que des rencontres périodiques se tiendront pour équilibrer les comptes.

Du reste, il a invité les autres à emboiter le pas aux entreprises signataires citées plus haut. Il convient de noter que de telles conventions sont signées avec des partenaires crédibles et fiables.