2ème FORUM AFRICAIN POUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE : La CNSS anime un stand et présente une communication

jeudi 8 décembre 2016

Pour la deuxième fois consécutive, Initiative Conseil International (Ici-santé) a organisé, du 15 au 18 octobre 2016 à Ouagadougou, le Forum Africain pour la Sécurité Routière (FASeR). La CNSS en était partenaire du fait que l’accident de trajet est pris en compte par la branche « Accident du Travail et Maladies Professionnelles (AT/MP). »

L’Afrique connait la plus forte incidence de décès liés aux accidents de la route. Au Burkina Faso, selon l’OMS, en 2013, le taux de mortalité était supérieur à la moyenne en Afrique avec 5072 morts par an, soit 13 personnes par jour. En la matière, la CNSS a enregistré en 2014, 610 cas d’accidents de trajet sur 1959 cas d’accidents du travail et de maladies professionnelles déclarés, soit un taux de 31,14%.
Au regard de tous ces constats alarmants, le cadre d’action dénommé « Forum Africain pour la Sécurité Routière (FASeR) » a offert une opportunité à la CNSS et aux autres structures intervenant dans le domaine des accidents de la circulation pour mener des actions de sensibilisation. Cette activité à caractère international vise à favoriser le partage d’expériences et à faire émerger des réponses adaptées aux défis des accidents de la route.

Le 2ème FASeR a réuni près de 250 participants. Pour cette édition, la CNSS a animé un stand d’informations sur ses prestations à la place de la nation les 15 et 16 octobre. Un accent particulier a été mis sur la branche AT/MP.

Au-delà de l’animation des stands, une session des tables rondes a été organisé les 17 et 18 octobre à la salle de conférences de Ouaga 2000 sur divers thèmes donnant ainsi l’occasion à la CNSS de communiquer.

Ainsi, François d’Assise Sawadogo, Chef du service prévention des risques professionnels, représentant le directeur de la prévention a présenté une communication sur les activités de prévention qu’effectue régulièrement la CNSS notamment les appuis conseils lors des visites d’entreprise et la sensibilisation à travers les affiches, les films etc. Ce dernier s’est aussi appesanti sur le taux moyen de cas enregistrés, les dépenses engagées pour les réparations et les conditions de prise en charge en cas d’accidents du travail. Le ministre des transports et bien d’autres personnalités qui ont visité les stands et suivi les communications, ont positivement apprécié la contribution de la CNSS.