PARTENARIAT INTER-INSTITUTION : Le Réseau multi-acteurs de Protection Sociale du Bénin intéressé par l’assurance volontaire de la CNSS

jeudi 8 décembre 2016

Le Réseau multi-acteurs de Protection Sociale du Bénin, en mission au Burkina Faso du 14 au 19 novembre 2016, est venu s’imprégner de l’expérience de la CNSS en matière d’assurance volontaire.
En mission au Burkina dans le cadre d’une visite d’échanges chez son homologue, le Réseau d’appui aux mutuelles de santé (RAMS-Burkina), le Réseau multi-acteurs de Protection Sociale du Bénin a mis à profit ce séjour pour rendre visite, le jeudi 17 novembre 2016, à la CNSS. L’objectif de la rencontre était de s’enquérir de la politique de protection sociale dans notre pays et notamment l’expérience de notre institution sur l’assurance volontaire, en vue d’envisager sa faisabilité au Bénin, en collaboration avec l’institution sœur de ce pays.

Dans la salle du Conseil d’Administration, qui a servi de cadre pour la rencontre, Mme Rachel Claude Yaogo, Directrice centrale du recouvrement, Mme Isabelle Benao, Attachée de direction à la DRO et M. Edmond Norbert Sawadogo, Responsable de l’Inspection du recouvrement, ont amplement renseigné les hôtes du jour sur l’assurance volontaire, depuis son institution en 2006 jusqu’à nos jours. Les publics concernés, leurs droits et devoirs, les conditionnalités pour en bénéficier, la stratégie de communication déployée et les résultats engrangés ont été amplement expliqués aux membres du réseau.

Pour mieux comprendre, les « apprenants du jour » n’ont pas tari de questions à l’endroit de leurs « professeurs. » Et le trio de la CNSS a apporté des éléments de réponses appropriées. Les béninois ont, entre autres, suggéré que les potentielles cibles soient mises en confiance, qu’elles soient associées aux campagnes de sensibilisation et familiarisées avec les administrations. Ils ont mis un accent particulier sur la qualité de l’accueil.

A la fin des échanges, M. Yérima Aboubakar Koto, Président du RMPS/Bénin dira : « nous sommes plus que satisfaits car les échanges ont été fructueux. Nous avons eu des informations claires et précises sur l’assurance volontaire, ses avantages mais aussi les difficultés de mobilisation des acteurs du secteur informel autour du produit. Toutes choses qui nous permettront de tenter l’expérience en tenant compte de vos acquis mais également de vos difficultés. » Avant de lever la séance, Mme Yaogo, a remercié les participants pour leur contribution et surtout pour les efforts fournis en faveur des travailleurs du secteur informel de leur pays, le Bénin.